9 Ouvertures d'Échecs les plus Agressives pour les Blancs

9 Ouvertures d'Échecs les plus Agressives pour les Blancs

de lecture - mots

Jouer de manière stratégique et agressive aux échecs est ce qui rend le jeu royal et magnifique. Une fois que vous avez effectué les bons mouvements d'ouverture, vous et votre adversaire pouvez commencer à déployer de nouvelles approches. Bientôt, la "vraie partie d'échecs" commence et vous serez tous deux inévitablement accrochés. Il existe plusieurs ouvertures d'échecs agressives qui peuvent vous permettre de terminer la partie rapidement. Nous en avons dressé une liste.

Voici les ouvertures d'échecs les plus agressives pour les blancs :

  • Jeu de Vienne
  • Gambit de Smith Morra
  • Jeu écossais
  • Contre-Gambit Calabrese
  • Ouverture de l'oiseau
  • Sacrifice couché
  • Gambit du Roi
  • Jeu Italien
  • Ruy Lopez

Tout le monde aime étudier les théories qui se cachent derrière les coups d'ouverture et apprendre de nouvelles stratégies et techniques qui vous ouvriront la voie de la victoire. Cependant, le milieu de partie est le moment où les joueurs gagnent ou abandonnent.

Les stratégies de fin de partie sont assez simples : soit vous gagnez, soit vous perdez. De nombreux joueurs d'échecs abandonnent avant d'atteindre la fin. En lisant la suite, vous apprendrez sûrement de nouvelles tactiques et stratégies réussies dans l'ouverture. C'est un domaine important des échecs.

Sans avoir une idée des stratégies d'ouverture de base, vous ne serez pas en mesure de gagner. À ce stade, il y a tellement d'informations qui vous parviennent, et jouer le jeu peut vous laisser submergé. Ceci étant dit, jetons un coup d'œil à 9 ouvertures agressives pour les Blancs, ainsi qu'aux stratégies et idées qui se cachent derrière.

1. Le jeu de Vienne :

La partie de Vienne commence après 1.e5 e5 2.Nc3. Cette stratégie est une ouverture d'échecs fondamentalement saine. Le jeu de Vienne suit la majorité des principes d'ouverture centraux et permet une créativité significative pour les joueurs non agressifs et agressifs.

Les Noirs ont trois options pour répondre à la stratégie de la partie de Vienne. Ces options sont : 2.Nf6, 2.Bc5, et 2.Nc6. Chaque réponse des Noirs ouvre la voie aux Blancs pour choisir comment faire avancer la partie. Les Blancs ont l'option de mener une partie tranquille en développant simplement les pièces mineures vers le milieu, en choisissant de rester en avance en espace et en temps.

Les Blancs ont également la possibilité de se déplacer vers f4, de jouer le gambit et de le transposer dans différentes lignes du Gambit du Roi. Pour les joueurs qui aiment jouer le jeu des trois chevaliers, le Gambit d'Halloween, le Gambit du Roi, ou qui préfèrent simplement un coup différent de celui de Ruy Lopes, cette ouverture est la meilleure pour eux. Le jeu de Vienne est facile à apprendre et offre beaucoup d'options, auxquelles l'adversaire n'est pas préparé.

2. Le Gambit Smith Morra :

1.e4 c5 2.d4 est le début du Gambit Smith Morra. Cette stratégie est une ligne agressive et tranchante contre la défense sicilienne des Noirs. Si vous jouez les blancs et que vous jouez e4 pendant un certain temps, vous rencontrerez certainement la défense sicilienne à plusieurs reprises.

Ce gambit est à réserver aux joueurs qui préfèrent jouer de manière agressive (comme pour la majorité des gambits). Les Blancs ne cherchent pas seulement à éliminer les Noirs dans les lignes siciliennes normales, mais aussi à utiliser leur avantage de développement pour écraser le roi noir.

Les Blancs cherchent généralement à placer leur fou sur c4 pour attaquer le faible pion f7, en se concentrant sur l'aile royale du château, une fois que leur cavalier est sur f3. Finalement, les blancs cherchent à placer leurs tours sur la colonne d semi-ouverte et la colonne c ouverte. Ensuite, les blancs disposent de plusieurs lignes d'attaque potentielles. Le joueur noir doit jouer très prudemment. Plusieurs défenseurs de la Sicilienne finissent par jouer le Gambit Smith Morra.

3. Le jeu écossais :

L'ouverture écossaise commence par 1.e4 e5 2.Nf3 Nc6 3.d4 ! C'est une stratégie qui a regagné en popularité récemment, car de nombreux joueurs de haut niveau ont commencé à utiliser la partie écossaise comme moyen de surprendre leur adversaire (qui est plus probablement préparé à affronter Ruy Lopez).

Cette stratégie est semblable à la stratégie du jeu central, dans laquelle d4 ouvre des lignes pour le développement et offre également aux blancs le contrôle du centre au début. Dans le Scotch Game, les Noirs ont la possibilité de se développer facilement, tandis que les Blancs doivent chercher à tirer parti de leur contrôle spécial du centre. Les joueurs d'échecs qui préfèrent jouer 1.e4 doivent apprendre le Scotch Game, car il y a plusieurs pièges subtils dans lesquels les noirs peuvent tomber et qui donneraient au joueur blanc un avantage écrasant.

La majorité des joueurs s'attendraient à ce que les blancs jouent 3.Bc4 ou 3.Bb5. Cependant, lorsque les Blancs incorporent le jeu écossais en jouant un coup différent, 3.d4, l'adversaire va certainement faire une erreur d'amateur, ce qui ouvrira la porte au joueur blanc pour prendre le contrôle de la partie.

Il est essentiel pour le joueur noir d'apprendre le Scotch Game pour mieux comprendre et reconnaître les différentes lignes et repérer celle qui correspond le mieux à votre style de jeu. Cette stratégie est une ouverture qui, si vous n'êtes pas préparé, peut vous conduire vers des problèmes assez tôt dans la partie. C'est la raison pour laquelle il est essentiel d'apprendre les concepts du jeu écossais.

4. Le Contre-Gambit Calabrese :

Cette ouverture commence par 1.e4 e5 2.Bc4 f5 ?! Les Blancs utilisent la stratégie italienne dans l'espoir de développer rapidement leur fou en carré léger et de dominer le centre. Les Noirs utilisent la stratégie du contre-gambit Calabrese pour abandonner leur pion f et contrecarrer tout le plan de jeu des Blancs.

Plus les Blancs font de tentatives ou de mouvements agressifs dans l'ouverture, plus ils risquent de tomber dans des pièges. Les Noirs finissent généralement par avoir un contrôle puissant du centre, tandis que les pièces blanches luttent pour trouver de bonnes cases sur lesquelles se développer. Le joueur blanc doit être très prudent et précis, sinon il peut s'attirer des ennuis. Si vous jouez les Noirs et que vous voulez une attaque puissante, alors le Gambit du Contre Calabrese est la bonne stratégie pour vous.

5. L'ouverture de l'oiseau :

L'ouverture Bird commence par le coup inattendu 1.f4. Cette stratégie offensive a été classée 6ème ouverture la plus populaire ; elle est assez agressive. Les Blancs commencent par affaiblir leur côté roi et initient une attaque en flèche avec leur pion f au centre. L'ouverture de l'Oiseau est rarement utilisée aux niveaux supérieurs.

Cependant, quelques grandes parties dans l'histoire des échecs ont utilisé cette ouverture. Une fois que les noirs se défendent avec un coup d5, le jeu commence à se transposer dans une défense hollandaise inversée ; dans laquelle le coup d'ouverture des blancs est d4 et la réponse des noirs est f5.

L'accent est mis sur les cases sombres, ce qui fait une différence majeure par rapport aux cases claires sur lesquelles se concentre généralement un joueur blanc. Alors que la principale pièce mineure des blancs est le fou en carré clair, dans l'ouverture Bird, un clin d'œil est donné au fou en carré foncé. Les Blancs mettent typiquement leur fou en fianchetto vers l'aile dame en b2, et exercent une pression supplémentaire sur les cases sombres.

6. Le sacrifice couché :

Cette stratégie offensive est une autre arme d'attaque dangereuse aux échecs. Dans les parties non maîtrisées, ce coup fort n'est pratiquement jamais vu. L'objectif principal du sacrifice est d'ouvrir une protection défensive devant le roi ennemi. Cette stratégie est plus efficace lorsque votre adversaire est obligé d'accepter du matériel.

Il est essentiel d'éviter les situations dans lesquelles votre adversaire a la possibilité de laisser une pièce en suspens et d'ignorer votre cadeau. Dans un tel scénario, ce coup relèverait probablement de la catégorie des échecs d'espoir. Vous devez créer une situation dans laquelle votre adversaire n'a d'autre choix que d'accepter votre sacrifice, afin que vous puissiez obtenir un avantage.

7. Le gambit du roi :

Le début du Gambit du Roi est 1.e4 e5 2.f4 ?! Cette stratégie offensive est l'une des plus anciennes ouvertures d'échecs, pour une bonne raison. Les possibilités offertes par cette ouverture ont intrigué certains des plus grands esprits échiquéens, dont : Fischer, Tal, et Spassky. Les Blancs contestent le contrôle du centre des Noirs au deuxième coup et commencent à attaquer l'aile royale des Noirs.

Les Noirs ont la possibilité de refuser ou d'accepter le gambit. La majorité des joueurs noirs préfèrent accepter ce gambit et essayer de contre-attaquer le côté roi des Blancs, maintenant semi-exposé.

Si les noirs acceptent le gambit, les blancs doivent concentrer toute leur attention sur la case f7, qui devient la plus grande faiblesse des noirs. Après le coup 2 exf4, les blancs ont deux options idéales. La première option est de commencer à attaquer immédiatement avec 3.Bc4 pour exercer une pression immédiate sur la case f7.

La deuxième option pour les blancs est 3.Nf3. Cela aidera à se défendre contre 3.Qh4+ et à commencer à développer une attaque de l'aile royale. La meilleure chose à propos du Gambit du Roi est qu'il est plutôt imprévisible. Si l'adversaire n'est pas familier avec la bonne défense, il se retrouvera rapidement en difficulté. La majorité des parties sont ouvertes avec des lignes dynamiques et excitantes. Si vous êtes un joueur créatif et préférez utiliser des sacrifices sauvages et des combinaisons exotiques, le Gambit du Roi est une ouverture idéale pour vous.

8. Le jeu italien ou Giuoco Piano :

Le jeu italien commence par les coups : 1.e4 e5 2.Nf3 Nc4 3.Bc4. Dans l'histoire des échecs, c'est probablement l'une des plus anciennes ouvertures de jeu jamais enregistrées. Il est dit que ces coups ont été développés par des joueurs d'échecs, tels que Polerio et Damiano autour du 16ème siècle. Il a ensuite été amélioré par Greco (1962), qui a donné à cette stratégie son thème principal.

Depuis plus de 300 ans maintenant, cette stratégie a été analysée de manière approfondie. On la désigne parfois sous le nom de Giuoco Piano. Cependant, ce terme se réfère particulièrement au jeu après qu'un joueur ait déplacé le fou en c5.

Cette ouverture est légèrement différente. La plupart des grands maîtres d'échecs ne la préfèrent jamais, car elle peut conduire à une nulle (si elle n'est pas bien jouée). Cependant, cette ouverture est considérée comme bonne et aide à développer les pièces. Si le joueur blanc déplace son pion de e2 à e4, un mouvement possible pour le noir sera de déplacer son pion de e7 à e5.

Si les noirs déplacent leur cavalier de b8 à c6, le coup italien se caractérise par le fait que le joueur blanc déplace son fou en c4 (par opposition à b5). L'adversaire déplacera alors son fou de f8 à c5. Le meilleur jeu pour les blancs sera alors de déplacer leur pion blanc de c2 à c3 pour pouvoir continuer la partie de manière appropriée.

Le joueur peut ensuite déplacer son cavalier en f6, ce qui facilitera l'attaque du pion e4 de l'adversaire. Le joueur blanc déplacera alors son pion en d4, et le joueur noir continuera avec le roque du côté roi.

9. Ruy Lopez :

Le Ruy Lopez commence par les coups : 1.e4 e5 2.Nf3 Nc6 3.Bb5. Cette stratégie d'ouverture est également connue comme "l'ouverture espagnole aux échecs". La stratégie Ruy Lopez est assez simple et directe, tout comme la stratégie discutée précédemment. Cette stratégie ne nécessite pas beaucoup de matière grise. Elle est si courante que vous la verrez dans des parties amicales ou des tournois.

Imaginez que vous jouez un match contre votre ami. Vous jouez les pièces blanches, et votre adversaire prend les pièces noires. Des mouvements de base se produisent, comme le pion blanc (vous) qui se déplace en e4 et le pion noir (votre adversaire) qui se déplace en e5.

Ensuite, vous déplacerez votre cavalier en f3, et le cavalier noir répondra en se déplaçant en c6. De plus, en tant que joueur blanc, vous allez bloquer le chevalier noir avec votre fou ; ce mouvement met le chevalier en danger d'être capturé (ainsi que le pion en e5).

La réponse la plus courante des Noirs est de déplacer leur pion en a6. Ce mouvement est effectué pour essayer de détourner le fou de l'attaque du chevalier. Cependant, en tant que joueur blanc, vous avez deux options : soit attaquer le cavalier, soit battre en retraite. Si vous décidez d'attaquer le chevalier noir, l'adversaire capturera toujours le fou avec son pion.

Un autre mouvement que vous pouvez faire est de garder le fou, car nous savons tous qu'il a de nombreuses capacités distinctes. Vous pourriez ramener le fou en c4 ou en a4. À ce stade, il est conseillé de battre en retraite avec le fou en a4 pour deux raisons.

  • Cela gardera le fou à l'abri de l'attaque du pion noir ; et
  • Cela épingle votre fou au chevalier que vous visiez initialement au début de la partie.

Avec un tel coup, l'adversaire devra réfléchir soigneusement aux autres pions et au chevalier. Au lieu de cela, il/elle déplacera son pion sur b5. Le joueur blanc déplacera ensuite son fou en b3. C'est également une bonne position, car elle permet au fou de viser le pion f7 de l'adversaire. Avec ce coup, si l'adversaire décide de déplacer le pion de a6 pour essayer de capturer le fou blanc, le joueur blanc peut également capturer le pion noir avec son pion en a3.

Cependant, le joueur noir essaiera de déplacer le fou en f6. Après cela, le joueur noir sera en mesure de capturer le pion du joueur blanc sur e5. Dans cette situation, vous devriez décider d'opter pour le roque du côté des rois, car si le cavalier capture le pion, alors avec le roque, votre tour et votre reine peuvent sortir pour contrôler le centre et se préparer à attaquer l'adversaire.

Une fois que vous avez déplacé le roi, vous pouvez déplacer votre cavalier et capturer le pion de l'adversaire sur e5. Leur roi sera en "échec". C'est une très bonne situation pour le joueur blanc. C'est une façon courante de jouer l'ouverture Ruy Lopez. A partir de ce coup, l'adversaire va probablement déplacer son fou en e7, puis roquer. Vous pouvez alors continuer à attaquer les pièces noires.

Cette tactique peut parfois sembler ennuyeuse, mais si vous maîtrisez ces coups, vous serez certainement en mesure de faire de meilleurs coups en milieu de partie. Jusqu'à présent, avec ces mouvements, vous devez avoir remarqué qu'aucune de vos pièces blanches n'a été capturée.

Conclusion - Ouvertures d'échecs agressives pour les blancs :

En tant que blanc, vous pouvez trouver beaucoup de possibilités d'attaque dès le début de l'ouverture. Les débutants sont encouragés à développer leur style agressif aux échecs en prenant des risques et en brisant la préparation d'ouverture de l'adversaire.

1.e4 est un excellent coup d'ouverture pour les blancs car il leur donne plus de chances d'attaquer, ce qui conduit à un jeu dynamique et agressif. Bien que les ouvertures agressives puissent sembler douteuses et sous-estimées par certains joueurs d'élite, maîtrisez-les bien, et vous pourrez facilement gagner la plupart de vos parties en un temps record.