15 Leçons de Vie Importantes Tirées des Échecs

15 Leçons de Vie Importantes Tirées des Échecs

de lecture - mots

Un plateau de jeu de 64 cases, 32 pièces et un ensemble de règles sur la façon dont chaque pièce peut se déplacer : y a-t-il vraiment tant de choses à faire ? Nous pensons que oui et nous allons vous expliquer pourquoi il est souvent utilisé comme une métaphore pour planifier votre prochain mouvement dans les affaires, la guerre ou la vie.

Comme dans tous ces domaines, si vous voulez sortir vainqueur, vous devez penser rationnellement et être plus malin que votre adversaire. Il n'est pas étonnant que parmi les amateurs célèbres de ce jeu figurent de grands stratèges militaires comme Napoléon et Winston Churchill et des chefs d'entreprise comme Bill Gates et Peter Thiel.

La vie est comme une partie d'échecs. Chaque décision que vous prenez peut vous apporter un avantage ou un désavantage. Même votre décision la plus sage peut avoir un résultat négatif. Mais les pièces d'échecs doivent continuer à bouger.

Voici 15 leçons de vie que vous pouvez tirer du jeu d'échecs :

  • Les échecs vous apprennent à avoir une stratégie
  • Les échecs vous apprennent à avoir un plan B et un plan C.
  • Vous devez avoir une vue d'ensemble
  • Les échecs vous apprennent à penser à l'avance
  • Les échecs vous apprennent à être créatif
  • Les échecs vous apprennent à penser comme votre adversaire.
  • Les échecs vous apprennent à bluffer
  • Les échecs vous apprennent à repérer les modèles
  • Les échecs vous apprennent à être décisif et à prendre des risques.
  • Les échecs vous apprennent à faire le bon coup dès le départ.
  • Les échecs vous apprennent à ne pas laisser vos émotions guider vos actions.
  • Les échecs vous apprennent à faire des sacrifices
  • Les échecs vous apprennent à agir et à attaquer.
  • Les échecs vous apprennent à connaître le système
  • Les échecs vous apprennent à ne jamais être trop à l'aise.

1. Les échecs vous apprennent à avoir une stratégie :

Apprendre les règles des échecs est simple, mais cela ne suffit pas pour gagner des matchs. Pour cela, vous avez besoin d'une stratégie, et la vie est à peu près la même.

Dans la vie, vous pouvez vous contenter de vivre au jour le jour, de trouver un emploi, de gagner de l'argent, de le dépenser dans ce que les autres dépensent et de recommencer.

Les échecs vous apprennent à avoir une stratégie

Vous vous en sortirez à peu près mieux. Établissez un plan financier, ayez des ambitions, des choses que vous voulez réaliser sur le plan professionnel et personnel, une liste d'endroits où voyager et d'expériences à vivre. Maintenant, on peut parler ! Vous profiterez beaucoup plus de la vie si vous avez une stratégie en place.

2. Les échecs vous apprennent à avoir un plan B et un plan C :

Aux échecs, vous pouvez avoir une stratégie brillante pour battre votre adversaire, mais s'il fait des mouvements que vous ne voulez pas qu'il fasse, tout peut s'écrouler pour rien. C'est pourquoi vous avez besoin de plans de secours B et même C pour le cas où le plan A ne fonctionnerait pas.

Dans la vie aussi, nous savons tous que les choses ne se déroulent pas comme prévu. Les personnes qui réussissent ont un certain nombre d'alternatives sur lesquelles elles peuvent compter.

Les échecs vous apprennent à avoir un plan B et un plan C

3. Vous devez avoir une vue d'ensemble :

Aux échecs, on appelle cela voir l'ensemble de l'échiquier ; dans la vie, il s'agit de voir la situation dans son ensemble. Lorsque vous n'avez pas d'expérience, vous pouvez être fixé sur la seule série de mouvements que vous devez faire pour gagner la partie. Mais vous êtes tellement concentré sur ces mouvements que vous passez à côté de quelque chose qui vous regarde droit dans les yeux. Vous ne le voyez qu'une fois que votre adversaire est entré en jeu et a renversé la situation.

Les joueurs d'échecs débutants font souvent cette erreur. Pour devenir bon, vous devez commencer à voir l'ensemble du tableau. C'est la même chose dans la vie, il y a des moments où vous ne voyez pas le bois de l'arbre, comme lorsque vous êtes tellement fixé sur votre travail quotidien que les opportunités passent à côté de vous sans que vous le remarquiez.

Vous pouvez aussi être tellement concentré sur votre plan d'affaires que vous n'avez pas vu ses failles fatales. Comme un bon joueur d'échecs, évitez ces erreurs et ces angles morts et apprenez à voir l'ensemble du tableau.

4. Les échecs vous apprennent à penser à l'avance :

Dans la vie, les personnes qui réussissent le mieux ont deux longueurs d'avance ou une bonne longueur d'avance. Ils sont organisés, anticipent les problèmes et ont une idée de la manière de les traiter bien avant qu'ils ne surviennent.

Les mauvais joueurs ne font que penser à leur prochain coup. Les grands joueurs comme Garry Kasparov sont connus pour leur capacité à penser plusieurs coups à l'avance et jouer aux échecs peut vous donner cet état d'esprit de réflexion prospective. Cela peut également vous aider à l'appliquer à tous les aspects de la vie.

Les échecs vous apprennent à penser à l'avance

5. Il vous apprend à être créatif :

Lorsque vous jouez contre un débutant aux échecs, il ne sera probablement pas difficile de trouver des moyens d'attaquer. Mais s'il est bon et ne fait pas d'erreurs, il n'y aura pas de moyens évidents de le faire. C'est pourquoi vous devez être créatif dans votre plan de jeu.

Parmi les nombreux avantages des échecs, l'un des moins attendus est qu'ils peuvent réellement vous rendre plus créatif. En fait, il a été démontré qu'il améliore votre réflexion dans les deux hémisphères du cerveau et vous aide à faire preuve de logique et de créativité en même temps.

Aux échecs, être créatif signifie trouver des opportunités là où il n'y en a pas. Sortir des sentiers battus pour arriver là où vous devez être et nous pensons que c'est une autre bonne raison de jouer aux échecs.

6. Les échecs vous apprennent à penser comme votre adversaire :

Les bons joueurs d'échecs observent ce que font leurs adversaires, comment ils réagissent aux attaques et comment leurs mouvements s'intègrent dans un plan plus large. Ils entrent dans la tête de leur adversaire.

Dans l'histoire de la stratégie, de nombreux penseurs ont préconisé la même approche, de Sun Tzu à Don Corleone : pensez comme votre ennemi. Comme le disait Sun Tzu, "pour connaître votre ennemi, vous devez devenir votre ennemi". Pour ceux d'entre nous qui ne sont pas des soldats ou des chefs de la mafia, nous n'avons pas nécessairement d'ennemis directs.

Les échecs vous apprennent à penser comme votre adversaire

Mais lorsque nous négocions, demandons une augmentation de salaire ou essayons d'être plus malin qu'un concurrent, nous avons tout intérêt à nous mettre dans la tête de notre adversaire.

Il est également bon de savoir quels sont ses objectifs, ce qui le fait tiquer et quels sont ses points faibles. Tout cela vous aidera à prendre l'avantage sur l'échiquier comme à la table des négociations.

7. Les échecs vous apprennent à bluffer :

c'est la même chose qu'au poker, à la boxe et aux arts martiaux ou à la guerre. Vous donnez l'impression que vous êtes sur le point de faire un coup et votre adversaire se prépare à le défendre et c'est à ce moment-là que vous passez à l'attaque. Une attaque totalement différente à laquelle votre adversaire était aveugle.

L'art de bluffer ou de s'évanouir est quelque chose que les échecs peuvent vous apprendre, même si nous ne considérons pas les gens comme de véritables ennemis. Lorsque nous négocions, être capable de faire l'inattendu et de prendre notre partenaire au dépourvu est quelque chose qui peut nous mettre en position de force.

Les échecs vous apprennent à bluffer

8. Les échecs vous apprennent à repérer des modèles :

Nous venons de parler de l'observation des mouvements de votre adversaire, de leur utilisation pour deviner le prochain mouvement qu'il fera ou ce qu'il fera dans une situation donnée. Lorsque vous faites cela, vous repérez essentiellement des modèles.

Dans la vie, cela peut nous aider pour de nombreuses choses, comme faire un travail de détective et trouver la source du problème qui nous tracasse.

Repérer les signes qui indiquent qu'un plan d'affaires est sur le point d'avoir des problèmes, savoir quand quelque chose est sur le point de devenir la prochaine grande affaire ou une action qui est sur le point de monter ou de descendre...

Les échecs vous apprennent à repérer des modèles

9. Les échecs vous apprennent à être décisif et à agir :

Aux échecs, vous devez analyser soigneusement votre position avant de jouer votre coup, mais vous ne voulez pas passer votre temps à réfléchir. Il faut être décisif.

Faites ce mouvement, formulez cette stratégie et engagez-vous. Cela est particulièrement vrai dans les tournois où les joueurs ont une limite de temps pour leurs 20 premiers coups. S'ils sont trop lents dans leurs premiers coups, ils devront se précipiter dans les derniers. Et si l'horloge arrive à zéro, ils ont perdu la partie.

En plus de vous apprendre à faire des mouvements calculés, les échecs vous apprennent à être décisif dans ces mouvements.

Les échecs vous apprennent à être décisif et à agir

10. Les échecs vous apprennent à faire le bon mouvement dès le départ :

Dans certains jeux comme le football, les premières minutes n'ont pas beaucoup d'influence sur le résultat final, mais aux échecs, tout compte dès le premier coup. Ce premier coup a des conséquences qui déterminent l'aspect de l'échiquier et le déroulement du reste de la partie.

C'est pourquoi les échecs vous apprennent à faire les choses correctement dès le début et il y a de nombreuses similitudes avec la vie. Les recherches montrent que lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, son impression de vous sera influencée par les sept premières secondes.

Lorsque vous créez une entreprise, vous aurez probablement du mal à trouver de l'argent dans les premiers jours, c'est pourquoi vous devez faire les bons choix dès le départ. Tout comme un bon joueur d'échecs, comprenez que le premier mouvement compte aussi dans la vie.

Les échecs vous apprennent à faire le bon mouvement dès le départ

11. Les échecs vous apprennent à ne pas laisser vos émotions guider vos actions :

Aux échecs, il y a ce moment où vous êtes tellement excité que vous êtes sur le point de gagner ou de prendre une pièce importante à votre adversaire que vous ne remarquez pas qu'un piège vous est tendu. L'excitation a pris le pas sur votre jugement.

Les bons joueurs d'échecs savent comment ne pas laisser leurs émotions prendre le dessus. Le légendaire réalisateur Stanley Kubrick était un grand fan d'échecs et a raconté comment cela l'a aidé à devenir le grand réalisateur qu'il était.

L'une des leçons qu'il a retenues est que cela lui a appris à ne pas être impulsif. Comment être discipliné dans ses décisions de cinéma. Comme il le dit, "si les échecs ont un rapport avec la réalisation de films, c'est dans la manière dont ils vous aident à développer la patience et la discipline". En d'autres termes, il s'agit de choisir entre des alternatives à un moment où une décision impulsive semble très attrayante.

Les échecs vous apprennent à ne pas laisser vos émotions guider vos actions

12. Les échecs vous apprennent à faire des sacrifices :

Les joueurs d'échecs débutants ont tendance à considérer la perte d'une pièce comme une mauvaise chose. Ils peuvent être d'accord pour perdre un pion, mais perdre un fou ou un chevalier, sans parler d'une reine, est un grand non.

Les joueurs expérimentés ont une attitude beaucoup plus nuancée. Ils savent qu'il faut perdre des batailles pour gagner la guerre. Si vous avez regardé le gambit de la reine mais que vous ne savez pas exactement ce que signifie le mot gambit, c'est un coup dans lequel vous sacrifiez une pièce pour obtenir un avantage.

Les échecs vous apprennent à faire des sacrifices

Dans la vie, les personnes qui n'ont pas un état d'esprit stratégique se plaignent souvent de perdre un week-end ou une soirée pour travailler ou étudier ou que quelque chose va leur coûter trop cher et ne réalisent pas que cela leur apportera des gains à long terme.

Mais les personnes qui réussissent investissent et font des sacrifices parce qu'elles savent que cela s'inscrit dans un plan plus vaste et que le sacrifice en vaut la peine.

13. Les échecs vous apprennent à agir et à attaquer :

Un joueur d'échecs novice peut consacrer tous ses efforts à la défense, mais pour progresser, il faut aussi attaquer. Personne ne gagnera une partie d'échecs en gardant ses joueurs en sécurité sans rien faire pour piéger le roi de l'adversaire.

Tout comme dans la vie, vous devez souvent être un fonceur. Même un peu plus agressif pour obtenir ce que vous voulez. Passez cet entretien d'embauche pour lequel vous n'êtes pas tout à fait qualifié, proposez un rendez-vous à cette personne qui, selon vous, n'est pas de votre niveau, abordez cet investisseur au sujet de votre idée d'entreprise. Sortez de votre zone de confort, agissez comme un joueur d'échecs qui attaque, et non comme un défenseur.

Les échecs vous apprennent à agir et à attaquer

14. Les échecs vous apprennent à connaître le système :

Pour revenir au gambit de la reine, car nous savons que beaucoup d'entre vous ont regardé la série, vous savez que le personnage principal de la série, Beth, n'a pas eu l'occasion de jouer aux échecs quand elle était petite.

Au lieu de cela, elle maîtrise le jeu en visualisant l'échiquier au plafond de sa chambre, la nuit, en imaginant toutes les configurations imaginables avec des pièces imaginaires au-dessus de sa tête. C'est ainsi qu'elle devient un joueur expert en analysant tout ce qui pourrait arriver.

Elle étudie le système jusqu'à ce qu'elle le connaisse de fond en comble. Quoi que vous fassiez dans la vie, cela implique un système de règles, de possibilités d'action et de résultats probables.

Les échecs vous apprennent à connaître le système

Si vous créez une entreprise, il y aura un système juridique pour le fonctionnement de la société. Le système économique basé sur l'offre et la demande, le système de marketing ou la manière dont vous allez faire connaître votre entreprise.

Et, si vous traitez beaucoup avec les gens, vous travaillerez aussi avec un système de psychologie humaine. Comme Beth, quels que soient les systèmes dans lesquels vous travaillez, connaissez-les dans les moindres détails comme un joueur d'échecs professionnel. Faites-le et vous augmentez considérablement vos chances de succès.

15. Les échecs vous apprennent à ne jamais être trop à l'aise :

Aux échecs, il n'est que trop fréquent qu'un joueur ait l'avantage, puis se sente à l'aise et perde cet avantage, puis la partie. Rappelez-vous que le jeu est en mouvement constant, la configuration des pièces changeant tout le temps.

Les joueurs expérimentés le savent et savent que s'ils ne sont pas à l'affût, ils peuvent facilement prendre du retard dans la vie aussi. Tout est en perpétuel mouvement. Les choses peuvent aller très bien pour nous, mais si nous devenons complaisants, nous pourrions bientôt ne plus être au sommet.

Comme un bon joueur d'échecs, soyez conscient de ce qui se passe. Soyez vigilant et gardez votre avantage.